Lade Inhalt...

Composition: Quand la France se « patche »

Les « victimes » de la loi anti-tabac du 1er janvier 2008

Essay 2008 15 Seiten

Romanistik - Französisch - Sonstiges

Leseprobe

Sommaire

1. Introduction

2. Résumé

3. Synthèse

4. Commentaire

5. Conclusion

Articles de presse

1. Introduction

Non seulement depuis la loi du 26 juillet 2005 qui im pose la mention sur les paquets de cigarettes ou de tabac « Fumer tue » ou « Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage « on sait que la fum ée de tabac provoque la m aladie, l’incapacité et la m ort. En France, chaque année, la consommati on de tabac entraîne plus de 60 000 décès et près de 5000 chez les non-fumeurs.

L'interdiction totale de fumer dans tous les lieux publics est le résultat d'un parcours législatif de plus de 30 ans. Comme dans d’autres pays européens, l’offensive anti-tabac a ga gné de plus en plus de terrain.

Depuis le 1 er février 2007 il est interdit de fum er « dans tous les lieux fermés et couverts accueillant du public ou qui constituent des lieux de travail »1 et depuis le 1 er janvier de cette an née, cette loi de 2006 s’applique aussi aux lieux de convivalité.

Pendant que les non-fum eurs et au tres partis ans an ti-tabac s e réjouissent, le ton monte chez les fumeurs eux-mêmes, mais avant tout chez les buralistes et les propriétaires de bars et de cafés qui se font du souci pour leurs revenus.

Quelle sera la France d’après le 1 er janvier 2008 ? A travers ce dossier nous traiterons des réactions soulevées par cette nouvelle mesure ainsi que de ses conséquences au sein de la société française.

2. Résumé du texte « Les fumeurs plutôt disciplinés dès le premier jour », Le Figaro, 1er janvier 2008

Plus de 50 pour cent des lieux de convivi alité ne se sont pas servis du délai de 24 heures, ils ont accepté la nouvelle loi dès son application. Même la plupart des fumeurs avait arrêté de fumer dans les restaurants et les bars lors du passage à la nouvelle année.

Les patrons des établissem ents touc hés soulignent les avantages de l’interdiction de fumer et montrent un intérêt légitime dans l’adoption de cette nouvelle mesure par leurs clients. Sans les odeurs et la fum ée tout le monde se réjouit, notamment les familles.

Du côté du gouvernement et de la police on prévoit des contrôles stricts et inopinés. Des amendes ont été prévues pour les fumeurs mais aussi pour les patrons – beaucoup plus lourdes celles-ci – ne respectant pas l’interdiction de f umer dans leu rs établissements. Bien que certains patrons et représentant s de la loi soient in quiets, ils comptent avant tout sur la responsabilité des fumeurs eux-mêmes.

3. Synthèse

Les textes proposés ici sont des articles issus de la presse française le premier « Les jeux de hasard victim es de l’interd iction d e f umer » d’Anne Royan publié dans Le Figaro, le second « Interdiction de fumer : cafés e t di scothèques s’ inquiètent » de Fr ançois Bos tnavaron dans Le Monde et le tr oisième « Interd iction de f umer : colère des buralistes face à la fermeté de l’Etat » de E.L. dans Les Echos.

Les trois journalistes se proposent de renseigner le lecteur sur les conséquences de l’interdiction de fum er pour les patrons des établissements touchés. Parm i ces trois articles on distingue deux catégories : la prem ière se réf érant en particulier au prem ier ar ticle, rédigé avant le jour fixé, qui souligne l'ambiance fiévreuse du côté des buralistes face à la ferm eté de l' Etat refusant toute n égociation ; la deuxième se référan t au deuxième et au troisièm e article f ournit une description de la situation réelle après l’application de l’interdiction de fumer présente en présentant l’ inquiétude non seulem ent des patrons des cafés, des restauran ts des casin os et des discothèques m ais aussi des buralis tes face à la fréquent ation et la consom mation en diminution.

Le premier auteur indique tout d’abord que les buraliste s, par la voix de René le Pape, présid ent de la Confédération des débitants de tabac demandent un assouplissem ent du nouveau décret. Malgré les protestations le gouvernem ent reste ferme. La seule concession du gouvernement concernant la consomma tion de tabac sur les terrasses est refusée par les buralistes en colère.

La position fer mée du gouvernem ent est soutenu par une étude des instituts de sondage qui m ontre un bilan positif des établissem ents ayant appliqué l'interdiction avant le jour fixé. En outre, les politiciens insistent sur la nouvelle loi en disant que la peur des buralistes serait injustifiée puisque leurs revenus étai ent en augmentation constante et ils bénéficient de plus d' une aide de l' Etat d’une aide financière annuelle de l’Etat.

L’article du Monde commence par une référence aux conséquences négatives des pays européens qui ont déjà banni le tabac. Les deux journalistes vont voir que la loi est acceptée par tous les établissements touchés dès le prem ier jour en dépit de plusieurs exemples nationaux et des opinion s pessim istes des syn dicats qui montrent la crainte évoquée quant à la baisse de fréquentation et de consommation. Pour surm onter ces « problèmes de transition » les établissements se sont bien préparés, des mesures ont été prises afin de relancer les ventes : La FDJ qui, contrairement aux buralistes, n’a pas été touchée par la baisse des ve ntes, a lancé deux nouveaux jeux de grattage et les cas inos par exem ple ont installé des fum oirs et ont lancé une campagne pour montrer que « le casino change d’air ». A ce qu’il paraît, la seule issue possible de cette misère est l’adaptation à la nouvelle loi anti-tabac.

[...]


1 Décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006

Details

Seiten
15
Jahr
2008
ISBN (eBook)
9783640296231
Dateigröße
442 KB
Sprache
Französisch
Katalognummer
v124002
Institution / Hochschule
Technische Universität Chemnitz – Philosophische Fakultät (Romanistik)
Note
1,3
Schlagworte
Composition Quand France Composition

Autor

Zurück

Titel: Composition: Quand la France se « patche »