Lade Inhalt...

L'intégration des immigrés musulmans en France et en Allemagne. Analyse du film 'Die Fremde' / 'L'étrangère'

Hausarbeit 2011 10 Seiten

Didaktik - Französisch - Erörterungen und Aufsätze

Leseprobe

Contenu

Introduction

Développement

Conclusion

Bibliographie

Introduction

Analyse de l’intégration des immigrés musulmans en France et en Allemagne à partir du film «die Fremde»

J’ai choisi de résumer et d’analyser le film «die Fremde» (l’étrangère), mélodrame allemand de FéoAlladag pour illustrer ma thématique. Ce film fait le constat d’une situation en restant neutre et vague sur le pays d’accueil qu’il n’accuse pas. J’ai choisi un film plutôt qu’une œuvre écrite parce que l’intensité dramatique du sujet ne peut-être rendue à l’époque de l’audio-visuel que par des images fortes qui peuvent mieux nous faire comprendre l’importance du problème et nous sortir de notre léthargie.

Puis j’ai choisi un mélodrame plutôt qu’un documentaire parce que l’exemple d’une famille dans l’intimité de laquelle nous entrons, nous permet de mieux ressentir la complexité du problème et son côté douloureux.

Ensuite j’ai comparé comment la France et l’Allemagne se positionnent sur ce problème délicat et pour cela j’ai utilisé des articles de presse actuels.

Des moteurs de recherche dans internet m’ont permis d’approfondir le sujet tout comme certaines lectures de romans ou documentaires.

J’ai clos mon travail par une critique du film et un “forum discussion” soulevant d’autres questions que l’œuvre cinématographique ne pose pas et qui pourraient être matière à aller plus loin grâce à un débat.

Ce forum est aussi ma conclusion en forme d’interrogation, une façon originale de prendre position sur le sujet.

J’ai eu l’opportunité de rencontrer Mr. Laroche, responsable de l’association «égalité pour tous» qui œuvre pour la reconnaissance des droits des immigrés.

Il a insisté sur le malaise des immigrés, les différentes formes d’oppression physique ou symbolique qui empêchent les individus de recourir à leur liberté de choix et d’action, et s’interroger sur les principes et les normes qui guident l’action humaine.

Grâce à ces différentes recherches, je peux affirmer que l’intégration des immigrés musulmans en France comme en Allemagne est un mécanisme complexe qu’il faut interpréter en tenant compte des différents fa cteurs (historique, culturels, linguistiques) afin de bien percevoir le phénomène.

Développement

I. Informations sur l’œuvre

1. Résumé du film

Umay, une jeune femme turque qui a grandi à Berlin, a rejoint Istanbul pour vivre avec son mari et son fils auprès de ses beaux-parents. Là, elle fait l’apprentissage de la soumission, la violence physique et l’abus sexuel. Pour se protéger, elle et son fils, elle décide de retourner à Berlin chez ses parents. Ceux-ci n’acceptent pas cette décision qui est à l’encontre des traditions. La volonté d’Umay de s’intégrer dans la société allemande, tout en respectant sa famille et ses coutumes, sa volonté de devenir une femme indépendante qui travaille, et qui choisit son compagnon allemand, la fait rejeter, avec acharnement de ce cercle familial. Pour son fils, elle essaie sans cesse des tentatives de rapprochements qui échouent car la famille comme la communauté turque se sentent trahie, salie par son attitude. La situation dégénère au moment du mariage traditionnel de sa jeune sœur où en public elle prend la parole pour expliquer les motifs de ses choix. C’est le scandale! Le père part alors en Anatolie voir son propre père pour obtenir les conseils de “ l’Ancien ”. Quand il revient, la décision prise est discutée entre les hommes. C’est le jeune frère qu’elle a élevé qui devra la tuer pour sauver l’honneur. Mais face à elle, il ne parvient pas à appuyer sur la gâchette du revolver et s’enfuit. C’est donc son frère aîné qui prend le relais et veut la poignarder. Malheureusement, il atteint l’enfant qu’elle tient dans ses bras.

2. Points abordés

2.1. Facteurs empêchant l’intégration

- Traditions ancestrales vivaces

Le mariage “arrangé” par les familles ne tient pas compte des affinités des protagonistes et le meurtre d’honneur commis par les frères à l’encontre de leurs sœurs désirant vivre à “l’européenne” n’est pas compatible avec notre modèle de société moderne et ouverte.

- Oppression physique

«Qui aime bien, châtie bien», cette maxime d’un autre temps est toujours en vigueur dans beaucoup de familles musulmanes. Les femmes sont battues, violées, ce qui n’est pas toléré dans notre société, où on peut porter plainte pour ce genre de délit.

- Société patriarcale

La puissance et la domination du père, des frères puis du mari sont incontestables. La femme, la fille restent des êtres subordonnés qui ne peuvent décider d’elles-mêmes en toute liberté.

2.2. Rôle de la religion

L’Islam est souvent mal interprété, détourné par des gens ignorants et instrumentalisé pour empêcher un mouvement vers le modernisme, vers l’égalité homme/femme.

2.3. Choc des cultures

Les différences culturelles, mais surtout un système de valeurs éthiques différent rendent l’intégration difficile. Les fortes contraintes religieuses qui pénètrent fortement la vie de tous les jours sont à l’origine du déchirement que ressentent les gens qui baignent dans les deux cultures. Ce dilemme - un pas en avant vers l’ouverture, la tolérance, un pas en arrière vers le retour aux traditions - est assez explicite dans le film et montre bien la complexité du problème.

3. Analyse de scènes importantes

3.1. Scène du baisemain au père

Le père est le chef de famille. On lui doit respect et soumission sans discussion. Le baisemain au père qu’elle exécute en s’agenouillant et baissant la tête met en valeur l’acte de soumission du monde féminin musulman.

3.2. Scène avec l’enfant dans le foyer pour femmes seules

L’enfant compte en allemand, il fait l’apprentissage de la langue du pays d’accueil. Sa mère lui parle et lui lit une histoire en allemand. Cette scène représente le rêve de la politique d’intégration du gouvernement allemand.

4. Commentaires sur le film

Le film montre les problèmes d’une société multiculturelle et ne cache pas les pratiques d’un autre temps toujours en vigueur chez les musulmans. Il s’adresse à la communauté musulmane et pousse à réfléchir sur son identité dans une société européenne ouverte. Cependant, il y a des cas d’intégration satisfaisante quand le niveau social et scolaire est plus élevé. La scène finale, forte de symbolisme est très réussie. Ce n’est pas la sœur qui est tuée mais son enfant qui représente l’avenir, le lien entre les deux cultures, l’ouverture, l’intégration. C’est donc l’obscurantisme qui est un danger, un frein pour nos sociétés ouvertes et tolérantes. Ce film est donc aussi un appel à la vigilance.

II. Réponses politiques aux problèmes soulevés par le film

Comparaison France/Allemagne

1. En France

1.1. Rôle de l’école

- La fréquentation de l’école maternelle puis primaire, obligatoire permet aux enfants d’apprendre systématiquement et de façon répétitive la langue française, de baigner dans le patrimoine culturel dont la France est fière.
- Le débat sur les cours de piscine obligatoires ou non a été escamoté et on pratique ici le cas par cas. Une attestation médicale permet souvent d’être exemptée du cours comme en Allemagne.
- La séparation de l’Eglise et de l’Etat interdit les cours de catéchisme à l’école publique, donc cela est aussi valable pour l’Islam.

1.2. Interdiction de “signes religieux vestimentaires”

Le port du tchador, comme signe religieux est interdit à l’école et se justifie par la situation décrite précédemment. L’interdiction de la burqua (voile intégral) sous peine d’amende est entrée dans les mœurs. Ces deux mesures visent à favoriser l’intégration et à faire respecter les valeurs de la République en France.

[...]

Details

Seiten
10
Jahr
2011
ISBN (eBook)
9783668327276
ISBN (Buch)
9783668327283
Dateigröße
951 KB
Sprache
Französisch
Katalognummer
v340074
Note
1.5
Schlagworte
france allemagne analyse fremde

Autor

Teilen

Zurück

Titel: L'intégration des immigrés musulmans en France et en Allemagne. Analyse du film 'Die Fremde' / 'L'étrangère'